CÉRÉALES À
PAILLE

Céréales à paille

Cultiver
des céréales à paille

Les céréales à paille sont cultivées en France sur plus de 7 millions d’hectares, soit plus d’1 hectare sur 6 de la surface agricole totale française. Ce type de production englobe de nombreuses variétés en fonction des espèces : blé tendre, blé dur, orge d’hiver, orge de printemps, triticale, avoine, autres.
Si l’automne est caractérisé par la germination des semences et la pousse des plantules, c’est au printemps que le feuillage se développe, les tiges (talles) se multiplient et s’allongent. Les grains se constituent et se remplissent en fin de cycle. En dehors de l’hiver, la plante va s’alimenter tout au long de son cycle.

Produire des céréales à paille, comme du blé tendre par exemple, c’est viser 2 objectifs :

  • Poursuivre et alimenter la production de grains.
  • Augmenter la teneur en protéine de ces grains.
  • Nos conseils

    Pour répondre à ces 2 objectifs parallèles, le raisonnement de la fertilisation intègre 3 critères :
    • La dose totale
    • Le fractionnement
    • La forme de l’engrais
    La dose totale correspond à la différence entre les besoins de la plante et les fournitures du sol. Ces fournitures comprennent :
    • Les reliquats en sortie hiver
    • Les arrières effets des effluents
    • La minéralisation des résidus du précédent cultural et des matières organiques du sol.
    L’étape de minéralisation est fondamentale pour rendre biodisponibles des éléments minéraux naturellement présents dans le sol pour les plantes. La minéralisation est gage de l’efficacité d’une bonne nutrition tout au long du cycle de la culture et ce jusqu’à la moisson, ce qui assure un rendement en quantité avec des grains bien remplis.

    Vous êtes à la recherche de solutions innovantes pour assurer la nutrition de vos céréales à paille ? Découvrez comment augmenter la biodisponibilité des éléments fertilisants et assurer une nutrition azotée optimale pour des rendements de qualité en céréales à paille.

    Pour une meilleure production en céréales à paille

    Véritables stimulateurs de l’activité biologique et de la minéralisation des matières organiques, les gammes de fertilisation au Calkorium et au Calkonutrium permettent l’augmentation du coefficient réel d’utilisation des éléments fertilisants.

    Formulés pour permettre le développement des bactéries et des champignons capables de minéraliser et d’humifier, les prémix prébiotiques au Calkorium et au Calkonutrium maximisent les rendements tant d’un point de vue quantitatif que qualitatif pour les agriculteurs. Ils permettent ainsi la transformation des matières organiques, en éléments fertilisants biodisponibles et en humus, support nourricier des cultures de céréales à paille.

    CONTACTEZ-NOUS